Législation drone

Un point sur la réglementation des Drones de type « Ailes volantes »

By mars 10, 2017 No Comments

Les ailes volantes ont d’abord été pensées pour l’agriculture puis se sont démocratisées grâce à Parrot qui a lancé son drone Parrot Disco. Avant, ces drones étaient pour les professionnels de l’agriculture, les professionnels de la topographie et quelques autres qui avait besoin de réaliser des relevés de grande envergure. Désormais, ce sont les particuliers qui commencent à jouer ou voler avec ces engin.

Conséquence? Les questions d’autorisations évidement. Voler avec un phantom 4 pro pour faire une inspection par drone n’est pas la même chose que de voler sur plusieurs km. A-t-on le droit, c’est donc la question que les particuliers doivent se poser lorsqu’ils achètent ces ailes volantes.

Quelles autorisations de vol pour les drones « Ailes volantes » pour particuliers?

La question est donc de savoir ce qu’on peut faire avec une aile volante. A-t-on le droit de voler dans des zones peuplées? Peut-on voler comme avec les autres drones? Dois-je avoir des autorisations spéciales en tant que particulier?

En réalité, avec la puissance et les grandes possibilités des drones quadricopter d’aujourd’hui, ça ne change pas grand chose. La réglementation ne change pas,

Si on fait un point sur cet article, c’est après avoir eu la question de l’un de nos stagiaires pendant une formation à Nantes. La question est simple : Si j’achète ce drone à la Fnac ou autre, je peux tout de suite voler?

Bah non, comme un drone normal, on ne peut pas faire n’importe quoi et il faut se soumettre à la réglementation Drone standard.

Ce que nous pouvons vous dire, sans reprendre la totalité de la réglementation, c’est que vous ne pouvez évidement pas voler en centre-ville, que l’aile volante doit rester à vue et que vous devez faire les déclarations nécessaires, en fonction de l’endroit où vous vous trouvez.

Les règles à respecter pour faire voler une aile volante (pour les particuliers), identiques à celle d’un drone ordinaire:

  • Ne pas voler au dessus de personnes
  • Ne pas voler en agglomération
  • Ne pas voler au dessus d’un espace public.
  • Ne pas voler à proximité d’un aérodrome : vérifier les zones afférentes sur Géoportail ou logiciels équivalents à Match7.
  • Ne pas voler la nuit.
  • Respecter la vie privée des autres : Pas de diffusion des vidéos sans l’accord des personnes filmées.
  • Etre à deux s’il y a un retour vidéo, pour permettre de toujours garder le drone à vue (interprétation).

Il faut donc bien regarder les cartes et s’assurer de voler dans les bonnes conditions. Nous vous conseillons évidement de prévenir les éventuels riverains que vous croiserez. En les prévenant en amont, vous éviterez les remarques de type : « vous n’avez pas le droit », « je vais appelé la Police… ».

Le drone peut encore faire peur et les autorisations de vol ne sont comprises que par peu de personnes. Par conséquent, n’oubliez pas de porter des gilets jaunes, c’est aussi un bon moyen de montrer que vous volez dans de bonnes conditions.

 

Leave a Reply