Skip to main content

Quel parcours de formation pour devenir pilote de Drone professionnel?

Au-delà d’un usage de loisirs, le drone civil s’invite de plus en plus dans le marché professionnel. Pour les entreprises de drone comme pour les entreprises générales. 

De plus, la technologie progressant avec des appareils de plus en plus autonomes et efficaces, le drone devient un outil indispensable. Ils sont nombreux :

  • l’image
  • la sécurité
  • l’industrie
  • la logistique
  • l’immobilier ou encore l’agriculture.

Au début, l’engagement des entreprises était limité.

Maintenant, le drone est identifié comme un outil qui permet de gagner du temps et de l’argent. 

Cependant, l’usage des drones dans le cadre professionnel est très réglementé et encadré. Ne pilote pas qui veut, et au delà de l’aspect légal, il est évidement important de suivre une formation drone.

En effet, pour devenir pilote de drone professionnel, il est nécessaire d’acquérir des compétences spécifiques définies par la DGAC.

Une formation “pilote de drone” définie par la DGAC

C’est l’arrêté du 18 mai 2018 relatif aux exigences applicables aux télépilotes utilisant des aéronefs civils qui fixe les modalités relatives à la formation des télépilotes. Cet arrêté fixe les règles dans le cadre d’un usage professionnel.

En effet, ces exigences sont applicables pour toute personne souhaitant opérer dans le cadre de la catégorie Spécifique et des scénarios standard nationaux. (scénario S1, scénario S2 et scénario S3, le S4 n’existant plus).

Les télépilotes doivent :

  • avoir 16 ans révolus
  • être titulaires du certificat d’aptitude théorique de télépilote (CATT)
  • être titulaires d’une formation pratique qui est nécessaire pour valider l’aptitude du pilote de drone.

Mais ce n’est pas suffisant, le certificat d’aptitude théorique de télépilote (CATT) s’obtient après la réussite de l’examen. C’est la DGAC qui organise l’examen. Il se déroule uniquement sur ordinateurs  dans les centres DGAC équipés des salles “Océane”.

Cet examen théorique, d’une durée maximale d’1h30, se compose de 60 questions.

Il porte sur différentes connaissances comme :

  • la réglementation
  • les connaissances générales des aéronefs
  • l’instrumentation
  • la préparation de mission
  • la météorologie…

Vous pouvez retrouver le programme complet en suivant ce lien : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Programme_examen_theorique_telepilote_drone.pdf

Vous pouvez également retrouver toutes les informations comme le calendrier et la procédure d’inscription ici : https://www.ecologie.gouv.fr/examens-theoriques-ulm-iulm-telepilote-lapl-et-ppl-et-h-bpl

Voici les conditions pour réussir le test théorique : vous devez obtenir au moins 75% de bonnes réponses soit répondre correctement à au moins 45 questions sur les 60.

Une fois obtenu, le certificat d’aptitude théorique de télépilote n’a pas de durée de validité.

Mais l’exploitant doit vérifier les connaissances théoriques de ses télépilotes. Il doit prévoir les mises à jour si nécessaire. Par exemple lors d’un changement de réglementation. 

Au delà de l’aspect technique, voici la liste des articles mises à jour sur le sujet.

  • Inscription à l’examen drone, sur Oceane
  • Les conditions de déroulé de formation pratique drone (attestation de suivi de formation).
  • Les modes de financement pour devenir pilote de Drone : Fonds de formation, entreprises ou particuliers.

 

 

 

 

Share This